L’histoire des panoramas : du 18ème siècle à nos jours

Le premier panorama

Le panorama, inventé en 1787 par le peintre écossais Robert Barker, est un vaste tableau circulaire exposé dans une rotonde, de sorte que le spectateur qui le découvre depuis une plateforme érigée au centre de l’édifice n’embrasse que l’image qui l’entoure.
Suite au succès des premiers panoramas – alors appelés « nature at a glance » ou « la nature en un coup d’œil » – exposés à Édimbourg et présentant des vues à 360 degrés de la capitale de l’Ecosse, ce nouveau type de représentation se répand rapidement en Europe.

Image du premier panorama représentant une dune de sable avec des navires au loin

Des sujets variés

Chronologiquement, les premiers panoramas prennent pour objet la ville même dans laquelle ils sont exposés. Dans un contexte de révolution industrielle transformant le paysage urbain, les panoramas permettent aux visiteurs de se réfugier dans une ville imaginaire et idéalisée. Au XIXème siècle, le thème de la guerre envahit les représentations picturales qui deviennent alors outils de propagande pour les nations européennes dans lesquelles elles sont exposées. C’est ensuite l’exotisme qui rencontre les faveurs du public : villes patrimoniales et paysages lointains sont une invitation au voyage mais également une promotion de la politique coloniale des pays.

 

Un âge d’or Français

Les premiers panoramas parisiens sont créés aux alentours de 1800 en bordure du boulevard Montmartre par l’armateur américain James Thayer, qui leur consacre deux rotondes séparées par une ruelle couverte, le « Passage des Panoramas ». Le premier tableau, présenté comme un « tableau sans bornes », est une vue de Paris et de ses environs depuis le haut du palais des Tuileries, tandis que le second illustre l’évacuation de Toulon par les Anglais en 1793. Devant le succès de cette première entreprise, le peintre Pierre Prévost et James Thayer ouvrent un nouveau panorama près de l’Opéra, dont la rotonde de 23 mètres de diamètre sur 16 de hauteur accueille un public nombreux. Alors que Paris devient la capitale du panorama, les dimensions des toiles sont standardisées en 1850 afin de leur permettre de circuler, si bien qu’entre 1870 et 1900 on estime à 100 millions le nombre de visiteurs de panoramas en Europe.

Scan d'une page d'une archive représentant deux Panoramas

AUTOUR DES PANORAMAS

Une exposition pour comprendre le phénomène panorama !

Le Panorama XXL propose dans son hall d’accueil une exposition sur l’histoire des panoramas.
Logo de l'exposition autour des Panoramas représentant une rotonde
Cette retrospective est l’occasion pour les visiteurs de se plonger dans la foisonnante histoire de cet art qui fut si populaire dans le monde entier au 19e siècle. Elle se présente en 4 parties chronologiques : une sélection de reproductions de panoramas du 19e siècle, des photos d’époque, des affiches de panoramas et une vidéo.

Permanente et gratuite, elle s’adresse aussi bien aux détenteurs de ticket, vue comme un préambule à leur visite du panorama, qu’aux curieux, intéressés de comprendre le « phénomène panoramas ».

 

Imprimer la page